Universite savoie mt blanc
Le Guide de l'Étudiant

Le Guide de l'Étudiant de Grenoble

(Aller sur le site de Lyon)

Orientation

Les écoles professionnelles spécialisées

Établissements paramédicaux ou du secteur social. Publics ou privés, ils délivrent un diplôme d’Etat, nécessaire pour exercer certains métiers bien précis tels que psychomotricien, éducateur de jeunes enfants, éducateur spécialisé, assistant de service social, assistante dentaire, secrétaire médicale, pédicure, podologue, ergothérapeute, orthophoniste, orthoptiste, audioprothésiste, conseiller en économie sociale et familiale, animateur...

Le cursus s’étend sur trois ans, avec des stages. Théoriquement, l’admission a lieu sur concours ouvert aux bacheliers mais certaines formations, requièrent une année de classe préparatoire. A considérer également que les inscriptions se font en général un an à l’avance et qu’une expérience du terrain est souvent appréciée. 


retour en haut

Les Instituts de Formation en Soins Infirmiers

Les Instituts de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) sont des instituts français chargés de former les candidats reçus au concours d'entrée en institut de formation en soins infirmiers. Ils dépendent tous quelque soit leur statut, public ou privé, du Ministère de la Santé. L'accès aux études est règlementé par des conditions d’âge : être âgé de 17 ans au moins au 31 décembre de l’année des épreuves de sélection, de diplôme : BAC ou équivalent ou d’expériences professionnelles (VAE). En premier lieu il faut réussir le concours d'entrée en institut de formation en soins infirmiers (IFSI), de nombreux IFSI proposent d’assurer l’ensemble de la préparation aux concours. Une fois lauréat du concours c’est l'accession à un Institut de formation.

Définition officielle du métier : évaluer l’état de santé d’une personne et analyser les situations de soins ; concevoir et définir des projets de soins personnalisés ; planifier des soins, les prodiguer et les évaluer ; mettre en ?uvre des traitements. Les infirmiers dispensent des soins de nature préventive, curative ou palliative, visant à promouvoir, maintenir et restaurer la santé, ils contribuent à l’éducation à la santé et à l’accompagnement des personnes ou des groupes dans leur parcours de soins en lien avec leur projet de vie. Les infirmiers interviennent dans le cadre d’une équipe pluriprofessionnelle, dans des structures et à domicile, de manière autonome et en collaboration.

Les champs d'apprentissage du diplôme recouvrent dix compétences :

Cinq compétences dites « cœur de métier » : évaluation d’une situation clinique et établissement d’un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers ; conception et conduite d’un projet de soins infirmiers ; accompagnement d’une personne dans la réalisation de ses soins quotidiens ; mise en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique ; initiation et mise en œuvre des soins éducatifs et préventifs.

Cinq compétences dites « transversales », elles sont communes à certaines professions paramédicales et doivent être validées pour le métier d’infirmier : communication et conduite d’une relation dans un contexte de soins ; analyse de la qualité des soins et amélioration de sa pratique professionnelle ; recherche et traitement des données professionnelles et scientifiques ; organisation et coordination des interventions soignantes ; information et formation des professionnels et des personnes en formation.

La formation doit mener l'étudiant infirmier vers la professionnalisation et lui permettre d’acquérir des capacités d'analyse, de prise en charge et de décision de toute situation de santé dans le cadre du rôle d’infirmier(e). Les études sont basées sur l’acquisition d’un bagage de qualification à travers des savoirs théoriques et méthodologiques, des savoir-faire mais également des capacités relationnelles et émotionnelles. Ces savoirs permettront à l’élève en soins infirmiers de posséder autonomie et responsabilité dans le champ de sa fonction. La formation est répartie entre les cours théoriques et les stages. Les cours théoriques sont réalisés soit par l'équipe enseignante soit par des intervenants (infirmiers, médecins, kinés, universitaires...). La durée hebdomadaire de cours ou de stage est de 35 heures.

La formation dure 3 ans, elle est répartie en six semestres de vingt semaines chacun, soit 4200 heures : 2100 heures de formation théorique et 2100 heures de formation en stages cliniques obligatoires. Le temps de travail personnel complémentaire est estimé à 900 heures. La charge totale de travail de l’étudiant est de 5100 heures. Le système de notation comme dans les universités attribue des crédits (ECTS). Ces crédits sont de 30 crédits par semestre de formation. Le diplôme d'État d’infirmier sanctionne un niveau validé par l’obtention de 180 crédits européens dont 120 ECTS pour les enseignements en institut de formation (Sciences contributives au métier infirmier : 42 ECTS, Sciences et rôles infirmiers : 66 ECTS, UE transversales : 12 ECTS) et 60 ECTS pour l’enseignement clinique réalisé en 7 stages.

Les enseignements sont réalisés sous la forme de cours magistraux, travaux dirigés, travaux personnels (rédaction de mémoire, travaux guidés ou en autonomie…) et stages. L’évaluation des connaissances théoriques et pratiques utilise le contrôle continu ou un examen terminal ou les deux combinés.

La rentrée scolaire est fixée au 1er lundi des mois de septembre et de février de chaque année.

De nombreux IFSI proposent aussi d’autres formations liées au domaine médical ou para médical ainsi que de nombreuses préparations pour les concours des métiers de la santé. 


retour en haut

Les écoles supérieures d’arts appliqués

Elles préparent à certains BTS, aux DMA et aux DSAA (diplôme supérieur d’arts appliqués) de niveau bac + 4. Des écoles d’art municipales, régionales et nationales préparent également au DNAT, options design produit, design plastique, design d’espace et au DNSEP pour former des concepteurs créateurs. Les écoles d’art privées proposent des formations spécifiques et/ou préparent à des concours d’entrée dans les écoles nationales supérieures. Le dossier d’inscription est à retirer auprès de l’établissement choisi à partir du mois de décembre ou janvier. 


retour en haut

Les écoles du multimédia

Aujourd’hui le multimédia est présent partout dans notre quotidien. Internet, téléphonie, affichage dynamique, jeux vidéos, animation 3D, films, audiovisuel etc. La demande de professionnels qualifiés n’a jamais été aussi soutenue de la part des entreprises. Certaines écoles se sont donc spécialisées dans ce secteur de formation. En effet le développement de support de communication de plus en plus variés nécessite des techniciens qui doivent souvent maitriser plusieurs compétences notamment en informatique, communication et graphisme.

Les écoles multimédia apportent une réponse concrète à cette demande de professionnels polyvalents. Les établissements sont souvent spécialisés et orientent leurs formations vers des domaines précis (infographie (2D, 3D), conception web et web développeur, audiovisuel), cependant la tendance est de proposer aux étudiants un parcours de formation global en adéquation avec le marché du travail. Les enseignements privilégient donc la mise en condition réelle et la transmission des connaissances par des professionnels donc, un emploi du temps chargé, des stages, des mises en situations réelles, de la technique, en deux mots, du concret. Les programmes sont régulièrement adaptés aux dernières technologies sorties grâce à une veille technologique constante. Les écoles du multimédia délivrent souvent des diplômes type BTS, licences pro ou des titres inscrits au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP), et donc reconnus par l’Etat. D’autres écoles débouchent sur des certifications d’école. Dans ce cas, il ne faut pas forcément s’arrêter à l’absence d’agrément officiel, mais se pencher sur la reconnaissance de la profession.

Certaines écoles proposent de suivre les cursus en formation initiale ou en alternance. Le recrutement se fait souvent post bac après une année de remise à niveau dans certains cas ou pour certaines écoles une transition obligatoire par une « classe prépa ». La plupart des écoles sont ouvertes à tous les profils et proposent des formations de Bac +2 à Bac + 5.

Renseignez-vous bien à propos des coûts d’inscription, des débouchés, et du matériel de formation. Pour avoir un avis concret sur une école le mieux est souvent de prendre contact avec d’anciens étudiants sur des forums de discussion ou de prendre contact avec des professionnels du secteur pour savoir ce qu’ils pensent de l’école. 


retour en haut

Elite Média Communication © 2013 - Contact