Universite savoie mt blanc
Le Guide de l'Étudiant

Le Guide de l'Étudiant de Lyon

(Aller sur le site de Grenoble)

Orientation

Les grandes écoles

Polytechnique, les Ponts et Chaussées, les Mines, HEC, l’ESSEC, les écoles d’architecture, d’enseignement commercial, gestion, comptabilité et droit, d’administration, de communication, d’art, de journalisme, spécialisées immobilier, d’ingénieurs, de transport et logistique, de bâtiment et travaux publics…

Le recrutement des élèves se fait sur concours, soit directement après le baccalauréat pour quatre ou cinq ans d’études, soit après deux années de prépa pour une formation de trois ans. Dans les deux cas, la sélection est rude.

Ecole normale supérieure de Lyon
46, allée d'Italie - 69007 LYON
Tél. : 04 72 72 80 00

Ecole normale supérieure
Lettres et sciences humaines
15, parvis René Descartes
69007LYON

Ecole Centrale de Lyon
36 avenue Guy de Collongue
69134 Ecully
Tél. : 04 72 18 60 00

Institut d'Etudes Politiques de Lyon
14 avenue Berthelot
69365 Lyon Cedex 07
Tél. : 04.37.28.38.00

VETAGRO SUP
Siège - Campus Vétérinaire de Lyon
1 avenue Bourgelat
69280 Marcy l'Etoile
Tél : 04 78 87 25 25

ENTPE Ecole nationale des travaux
publics de l'Etat
3 rue Maurice Audin
69518 VAULX en VELIN
Tél. : 04.72.04.70.70

L'ENSSIB
17-21 bd du 11 Novembre 1918
69623 Villeurbanne cedex
Tél. : 04 72 44 43 43

Institut polytechnique de Lyon
29, rue du Plat
69002 LYON
Tél. : 04 72 41 08 28

Institut national des sciences appliquees de lyon
20 avenue Albert Einsten
69621 LYON
Tél. : 04 72 43 70 08

ESSA Ecole du Service de Santé des Armées de Lyon-Bron
331 avenue du Général de Gaulle
69500 Lyon
Tél : 04 72 36 41 33

EN3S Ecole Nationale Supérieur de Sécurité Sociale
27, rue Drs Charcot
42100 St Etienne
Tél. : 04 77 81 15 15

Ecole Nationale Supérieure des Mines
158 cours Fauriel
42100 Saint Etienne
Tél. : 04 77 42 01 2


retour en haut

Les CPGE (Classes Préparatoires Aux Grandes Écoles)

En 1999, elles ont subi une réforme afin de mieux les adapter aux besoins des entreprises et de l’économie, afin également de diversifier les recrutements. Elles forment un monde totalement à part, classées en trois grandes catégories :

Les prépas scientifiques : elles sont la voie privilégiée pour qui a l’intention d’entrer par la suite dans les écoles d’ingénieurs et dans les grandes écoles scientifiques telles que l’ENS ou les écoles militaires. En première année, vous avez le choix entre trois sections : les MPSI (mathématique physique et sciences de l’ingénieur), les PCSI (physique chimie et sciences de l’ingénieur) et les PTSI (physique, technologie et sciences de l’ingénieur). 
A la fin de la première année, vous aurez à choisir les options qui vous guideront vers l’une des quatre filières de seconde année. Les prépas BCPST (biologie, chimie, physique et sciences de la terre) sont réservées aux baccalauréats S. Elles conduisent en général aux concours "Agro" ou aux écoles de chimie.

Les prépas littéraires : elles concernent principalement les candidats au concours d’entrée à l’ENS et permettent de présenter un concours spécifique d’entrée dans les écoles de commerce et de gestion. Leurs options : scientifique, économique ou technologique. Citons également les prépas Cachan à l’attention des candidats désireux d’accéder aux sections juridique et économique.

Les prépas économiques et commerciales : elles s’adressent aux candidats aux concours d’entrée des écoles de commerce et proposent, pour ceux qui sont recalés, un système d’équivalence avec les L2 / DEUG de sciences économiques. Ils peuvent alors s’inscrire en seconde année de Licence ( L2).

A savoir : L’investissement est important pour qui veut suivre ce genre d’études et la scolarité est particulièrement encadrée. Il vaut mieux posséder un bon rythme de travail, être fortement motivé, rapide, efficace et avoir les nerfs solides. En plus de la trentaine d’heures de cours hebdomadaire, vous aurez régulièrement des concours blancs et des colles (interrogations orales sur les cours), sans compter la dose massive de travail personnel.
Les bac + 2 (L2/DEUG, DUT, BTS…) ont aussi la possibilité d’intégrer ces grandes écoles en passant un concours spécifique.  


retour en haut

Inscription

Nous l’avons signalé, la sélection est rude. Pour pouvoir intégrer une classe préparatoire, il vous faut faire partie des meilleurs élèves de votre lycée. Le dossier est à retirer à partir de février au secrétariat de votre lycée si vous êtes en public ou au Rectorat si vous êtes en Terminale dans un établissement privé, et remis au même endroit début mai. Il sera constitué de : vos notes de Première et du premier trimestre de Terminale, les appréciations de vos professeurs, une fiche d’état civil, les certificats médicaux. Il vous est également conseillé d’envoyer une demande de candidature sur papier libre (lettre de motivation et bulletins de première et de terminale) dès janvier auprès des trois lycées de votre préférence puisque vous avez le droit d’en désigner trois, par type de prépa afin de savoir si vous possédez le niveau requis.

Prenez donc soin de choisir en fonction de vos capacités. Vous pouvez en outre opter pour une double inscription prépa et faculté, démarche indispensable si vous avez un niveau scolaire moyen. Si votre choix de classe préparatoire se porte vers un établissement privé, adressez-vous directement à lui.

Si jamais votre candidature est refusée, votre dossier sera transmis au deuxième lycée public puis, si besoin est, à l’établissement que vous aurez classé en troisième position. Dans le cas où vous auriez obtenu votre bac avec mention bien ou très bien, vous aurez la possibilité de plaider votre cause ou de vous réorienter vers une prépa privée.  


retour en haut

Les écoles d’ingénieurs

Le diplôme d’ingénieur s’obtient dans une école d’ingénieurs, il en existe plus de 250 en France et de toutes sortes : publiques, indépendantes, ou intégrées à une université ou encore privées.

Elles sont présentes dans tous les secteurs de l'industrie et de l'économie et préparent à tous les métiers. Cependant afin de pouvoir délivrer un diplôme d’ingénieur l’école doit être habilitée par le Ministère de l’éducation nationale après enquête de la Commission des titres d’ingénieurs (CTI). Cette dernière valide le contenu et la qualité de la formation dispensée. Chaque année, elle publie la liste des écoles habilitées à dispenser le diplôme d’ingénieur. Le titre d'ingénieur est protégé par la loi. 

L’enseignement dispensé est à la fois scientifique, technique et méthodologique. Outre la théorie, les nombreuses applications pratiques, favorisées par des stages, des projets industriels, voire pour certains par l'alternance, sont la garantie de cette formation pour une insertion professionnelle rapide et des carrières évolutives.

Le diplôme d'ingénieur s’obtient au bout de cinq ans d’études après le bac. Il confère automatiquement le grade de Master conformément à l'harmonisation européenne des diplômes.

Pour intégrer une école d’ingénieurs plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Soit directement à la sortie du baccalauréat scientifique en choisissant, une école d'ingénieur en cinq ans, ou une école dite à classe préparatoire intégrée (ce qui permet de ne pas avoir à passer le concours), ou encore un groupement d'écoles proposant une formation en deux ans commune à l'ensemble des écoles du groupement (comme la Prépa INP).
    Vous ne retrouverez pas l'ambiance de concours et le stress des prépas classiques. Attention car la possibilité d'être recalé à l'issue de ces deux années de prépa est réelle et en cas de réorientation il existe peu d'équivalence avec d’autres filières pour une poursuite d’études directement en 3ème année.
  • Soit en intégrant une classe préparatoire aux grandes écoles scientifiques 2 ans, (il existe certaines possibilités d’intégration après une classe prépa de 1 an et un cursus de 4 ans en école d’ingénieur pour certains établissements), assurant un enseignement général, suivis de la réussite à un concours spécifique à une école ou à un groupe d'écoles (concours communs).
  • Soit après l’obtention d’un diplôme type BTS (pour certaines écoles) ou DUT voire dans certains cas en fin de 2ème année de Licence.
  • Soit après l'obtention d'une licence, en fin de première année Master universitaire (M1), dans ce cas la sélection se fait sur dossier, pour entrer directement en première ou deuxième année.

La formation d’ingénieur en alternance

Le développement spectaculaire de l'apprentissage ces dernières années n'a pas épargné les formations d'ingénieurs. Sur les 250 écoles délivrant le diplôme d'ingénieur, elles sont de plus en plus nombreuses à proposer des formations en alternance. L’admission dans ces filières de formation est généralement différente des filières classiques : le candidat doit être titulaire d’un Bac + 2 (DUT ou BTS), réussir les tests et/ou entretiens selon l’école et signer un contrat d’apprentissage avec une entreprise. N’oublions pas non plus les nouvelles formations d'ingénieurs en partenariat (FIP), elles ont été créées spécialement pour rapprocher les écoles du monde du travail. Il existe une centaine de FIP dans toute la France qui délivre un diplôme reconnu par la Commission des Titres d'Ingénieurs (CTI). De nombreux domaines s'offrent à vous : informatique, mécanique, physique, agronomie… 
Le rythme de l'alternance est variable et dépend de chaque école.
 A noter : L’INSA, les Mines de St Etienne, Centrale Nantes, Supelec offrent aussi la possibilité de suivre un cycle en alternance.

Les Instituts Des Techniques d'Ingénieur de l'Industrie : ITII

Les Instituts des Techniques d’Ingénieur de l’Industrie ont été créés à partir de 1990 dans chaque région à l’initiative de l'Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM) et d’autres organisations professionnelles pour répondre aux besoins des entreprises.

Les formations sont réalisées en partenariat avec des écoles d’ingénieurs et des universités et préparent à un titre d’ingénieur reconnu par la Commission des Titres d’Ingénieur, dans les spécialités : mécanique, génie électrique et électronique, informatique et télécommunications, génie industriel, production et maintenance, prévention des risques. La formation met l’accent non seulement sur les compétences techniques, mais aussi sur la gestion de projet et enfin le management des hommes. Ces filières sont accessibles par la voie de l’apprentissage (jeunes de moins de 26 ans, titulaires d’un diplôme Bac + 2 de type BTS ou DUT) ou par la voie de la formation continue (techniciens supérieurs justifiant de trois années d’expérience professionnelle).

Ces ingénieurs, diplômés de l’école qui pilote la formation en partenariat avec l’ITII sont principalement employés dans le secteur industriel notamment sur des fonctions liées à la production, l’industrialisation, la fabrication, la qualité, la conception en bureau d’études, l’amélioration continue, la maintenance, la logistique, l’organisation industrielle, la sécurité, la gestion d’équipe…

Ces ingénieurs, diplômés de l’école qui pilote la formation en partenariat avec l’ITII sont principalement employés dans le secteur industriel notamment sur des fonctions liées à la production, l’industrialisation, la fabrication, la qualité, la conception en bureau d’études, l’amélioration continue, la maintenance, la logistique, l’organisation industrielle, la sécurité, la gestion d’équipe …
Les ingénieurs ITII s’attachent ainsi à argumenter et mettre en oeuvre des solutions, analyser la rentabilité, fédérer les hommes et mobiliser les compétences dans le but d’améliorer les performances de l’entreprise. 

Info plus : Les écoles ECAM et Centrale Lyon propose 2 nouvelles formations d’ingénieurs en apprentissage dans la spécialité Production Durable d’Energies. Plus de 1 000 apprentis ITII de Lyon ont déjà réalisé une mission à l’étranger de 2 mois minimum, indispensable pour leur futur métier d’ingénieur.

Pour l’académie de Lyon :

ITII de Lyon
60, avenue Jean Mermoz
69372 LYON Cedex 08
Tél. : 04 78 77 45 80
mail : contactapprenants@iri-lyon.com
www.itii-lyon.fr


retour en haut

Les écoles de commerce

L’école de commerce est sans aucun doute la voie à conseiller à celui qui désire obtenir une formation supérieure dans le domaine des affaires. Avec plus de 500 cursus de formations différents, le choix d’une école et d’une filière n’est pas forcément évident. C’est pourquoi il existe des classements par école ou par type de diplômes régulièrement publiés dans les journaux et sites web. Cependant il est préférable, avant toute inscription, de bien se renseigner sur l’école envisagée et sur les formations proposées par cette dernière.

Sachez que les écoles de commerce se livrent une concurrence acharnée sur l’Hexagone, mais aussi au niveau européen et mondial. Si vous optez pour poursuivre votre scolarité dans ce genre d’écoles, un des premiers critères à prendre en compte : la reconnaissance de l’école et de ses diplômes par le Ministère de l’Education nationale qui publie la listes des établissements d'enseignement supérieur technique privés et consulaires (écoles supérieures de commerce et de gestion) autorisés à délivrer un diplôme visé par le ministre chargé de l'enseignement supérieur.

La scolarité se caractérise par un apprentissage du monde de l’entreprise, des stages professionnels ainsi que par une ouverture sur l’international.

Chaque établissement possède son propre projet pédagogique, néanmoins tous prévoient des stages de longue durée en entreprise en France et à l'étranger, ainsi que des séjours en universités étrangères pour leur permettre d’acquérir une vision internationale du monde de l'entreprise. Certaines écoles proposent aussi des cursus en apprentissage ce qui peut être une solution pour financer ses études en HEC.

Les écoles de commerce offrent une scolarité en 3, 4 ou 5 ans, permettant d'obtenir un niveau bac + 4 ou 5. La plupart des écoles de commerce recrutent sur concours après 2 années de classe préparatoire, et la sélection est rude notamment pour les plus prestigieuses.

Une grande majorité des écoles se regroupent et présentent des banques d'épreuves communes. Ainsi, via un seul concours, les candidats se présentent à plusieurs écoles, qui différencient leurs critères d'admission grâce aux barèmes et aux coefficients. Chaque filière (voie générale, économique, technologique ou littéraire) possède son propre concours et ses propres coefficients. 

Par ailleurs, environ 190 écoles recrutent juste après le baccalauréat, avec leurs propres conditions d'admission, et dispensent un cursus de 4 ou 5 ans. Les étudiants peuvent également être recrutés par le biais des admissions parallèles (après un diplôme bac + 2 ou 3). Beaucoup d’écoles de commerce sont privées. Les frais de scolarité varient entre 4 500 et 7 000 euros par an voire plus.

Pour conclure, les écoles de commerce sont la voie privilégiée vers l’embauche dans les métiers de la finance, marketing, gestion, ressources humaines… Les étudiants des grandes écoles de commerce sont souvent la première cible des recruteurs. 


retour en haut

Les Instituts d’Études Politiques (IEP)

Les Instituts d’études politiques (IEP) mènent à tout, ils ne préparent pas à un métier en particulier mais délivrent une formation fondamentale et pluridisciplinaire incluant du droit, de l'économie, de l'histoire, de la science politique, de la géographie, de la sociologie et des langues vivantes, afin de donner aux étudiants une solide culture générale, une aisance dans l'expression orale et une forte capacité de synthèse. Formant les étudiants de manière plutôt généraliste et polyvalente, ils ont pour vocation de diffuser des savoirs et de développer la recherche sur les questions politiques, économiques, sociales et internationales. Ils offrent en effet des débouchés professionnels nombreux dans : la fonction publique, les collectivités territoriales, les relations internationales, la finance, la communication, etc.

Le parcours de formation en IEP s’inscrit désormais sous le schéma « Licence, Master, Doctorat ». Les cinq années d’études sont découpées en deux cycles. Les cursus de certains instituts incluent une année à l'étranger.

Le premier cycle, en trois ans, est pluridisciplinaire, et le second cycle, en deux ans, permet une spécialisation. Le recrutement des élèves se fait par différentes procédures d'admission sélectives avec divers niveaux, permettant l'accès en première année, en deuxième année ou en quatrième année (voire en cinquième année à l’IEP Grenoble). La règle générale est le concours, même si elle accepte de plus en plus d'exceptions. Rappelons ici que la sélection est rigoureuse, gage d’une scolarité de qualité et de réussite professionnelle.


retour en haut

Elite Média Communication © 2013 - Contact